Ma vie sans gluten.

Bonjour !

Je vous explique aujourd’hui pourquoi et malgré moi, j’ai dû me restreindre à une alimentation sans gluten.

Cela faisait déjà trois siècles, que je cherchais à lutter contre ces affreuses rougeurs qui s’étaient installées bien confortablement sur mon visage.

N’ayant jamais eu d’acné pendant mon adolescence, je me voyais déjà être passée entre les mailles du filet; c’était sans compter sur le revers de la médaille. Ce n’est donc non pas à quatorze, mais à vingt deux ans que l’acné d’environ trois personnes s’est installé sur mon visage. #sinoncestpasdrole

Mais couuurs chez le dermato Josette ! Ce que je fus, tu penses bien. Malgré toutes les recommandations de cette dernière suivies à la lettre, trois mois après, je me sentais surtout allégée financièrement, puisque j’avais claqué le PEL à la para du coin, sans résultat.

Je me voyais déjà mourir moche. A côté, j’avais des douleurs au ventre insupportables depuis quelques mois, qui me compliquaient vraiment la vie. Moche et ballonnée, donc.

Il fallait remettre tout mon style de vie en question. Puisque ça ne venait pas de l’extérieur au vu de l’échec probant des crèmes conseillées, ça partait logiquement de l’intérieur. Et mon intérieur à moi est/était constitué à 99% de gluten. Madame pâtes matin, midi et soir, c’est/c’était moi !

Je décida donc sur les conseils de mon médecin traitant, de commencer par évincer de mon alimentation tous les aliments contenants du gluten, afin de constater ou non, une différence.

Elle ne se fit pas attendre longtemps. A peine deux jours plus tard, mon ventre avait radicalement dégonflé, et les rougeurs présentes sur mon visage avaient presque disparues.

Verdict : intolérance à la chose. Et je me suis vite rendu compte de la prise de tête alimentaire qui m’attendais. Tout est devenu compliqué. Les sorties au restaurant, les invitations à dîner, le goûter à la boulangerie, les repas professionnels, sans parler des courses et de l’alimentation au quotidien…

Au départ, la fan absolue du pain blanc que je suis à vécu ça comme une punition. Mais avec le recul, j’ai finalement compris que ce serait bénéfique. J’ai appris ré-appris à manger sainement, mon ventre retrouve son équilibre, ma fatigue chronique a disparue et je suis désormais plus productive dans mes séances de sport. 

Je vais donc conclure ici en vous souhaitant une belle journée et en vous rappelant que les petites et grandes épreuves de la vie, vous arrivent toujours pour une raison, et vous aide à grandir et évoluer !

(Attention, je ne vous dis pas par ce post que le gluten est responsable de vos maux. Ni qu’il faut le bannir de votre alimentation si vous n’êtes pas intolérant ou allergique. Je souhaitais simplement vous transmettre mon expérience sur le sujet.) 

 

Publicités

Une réflexion sur “Ma vie sans gluten.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s